AVRIL

L’artisanat se fait une place chez Première Oeuvre

 

Si l’art a du sens l’objet a aussi une histoire, c’est pourquoi il nous est apparu comme évident de vous proposer des pièces d’artisanat. Ces deux domaines sont tout deux porteurs d’une histoire sensible et singulière où l’artiste et l’artisan sont les liens entre l’émotion, la matière et l’oeuvre finie. Ainsi les distinctions rigides entre art et artisanat n’ont plus lieu d’être. Les pratiques créatives sont désormais décloisonnées et perméables et nous pouvons donc parler d’une transmission du sensible de l’un vers l’autre et pour les autres.
Tout indique que l’art et l’artisanatpartent d’une démarche commune. Et c’est pourquoi nous vous proposons cette association permettant d’abolir les frontières et les codes trop figés et créer des passerelles sensibles.


A découvrir sur notre site des créations coup de coeur autours de la terre, du textil et du papier.

 

Exposition de Saskia Bertrand chez TREVOR

Du 1er Avril au 07 Mai Saskia Bertrand expose ses dessins à la mine graphite, sorte de reportage intime de son cheminement lors de ses voyages, ils sont ici saisis comme des instants cadrés par son crayon.
Pour cette exposition c’est de Norvège que vient son inspiration.
« Où le nord veille quand nous échappe déjà un monde dont la présence se fragilise.
Où le silence trompeur de la mer se répand en brisures et craquements de la glace.
Où des visages esquissés dans la roche semblent nous fixer de toute éternité.

Pays somptueux, tranquille, aux côtes déchirées par l’eau et la glace, aux montagnes dressées contre le froid.

Chercher ce qui est perdu et retrouver ailleurs ce qu’on a laissé ici, n’être qu’un point  en suspension face à l’immensité qu’on voudrait résumer dans quelques lignes en fuite, tracées ou esquissées pour se consoler de la difficulté de comprendre et rendre compte.

La nature qui nous échappe, qui s’échappe comme ces glaciers qui s’effacent et se diluent dans les courants perdus.

Le voyage comme un retour sur soi, un éloignement  qui resserre les liens qui nous tiennent. »
Saskia Bertrand.

 

Exposition Saskia Bertrand : du 1er Avril au 07 Mai 2016
TREVOR:  10 rue de Picardie 75003 Paris

 

Sabatina Leccia: nouvelle artiste chez Première Oeuvre

 

Sabatina Leccia est une artiste qui utilise la broderie comme moyen d’expression artistique pour créer des œuvres poétiques et intuitives.Ellle joue avec la couleur de façon abstraite et picturale. La broderie, loin de sa fonction décorative traditionnelle, devient une partie intégrale de la peinture. Elle dispose de manière aléatoire des tâches d’encre, quasi explosives, qui s’entremêlent à des points délicats de broderie. Ainsi, des explosions de couleurs viennent casser le rythme pointilliste et très travaillé du fil. Elle met ainsi en place des tableaux mi-guidés, mi-aléatoires.

Son inspiration est poétique et expérimentale et la composition semble spontanée et organique. Cette spontanéité étant indissociable du processus de création, elle travaille instinctivement, sans croquis au préalable. Les couleurs et les motifs sont libres. Les motifs dessinés et le style pointilliste laissent imaginer des sortes de nuées organiques, des nuages brodés.

En utilisant la broderie comme technique principale elle interroge aussi la notion du temps long inhérent au travail manuel. C’est un processus de création doux et lent qui prend le contre-pied des œuvres et des courants artistiques qui utilisent des moyens de production quasi industriel dans lequel les œuvres sont réalisées en série. C’est le temps suspendu de l’imagination qui prend forme avec le travail de la main. Le geste quasi répétitif et l’apparente simplicité des points lui permettent de rentrer dans une sorte de méditation durant le processus de création. Il en résulte des œuvres qui peuvent prendre la forme de « cartographie intérieur » ou de mandalas comme des petits poèmes picturaux, élancés, colorés et aériens.

Depuis 2015, elle collabore régulièrement avec une artiste, Alix Waline, qui développe également une approche artistique intuitive et organique. De leur rencontre est née une série de tableaux qui sont exposés chez Première Œuvre.

 

Le paysage comme support à la contemplation et l'expression des sentiments.


Sous le titre un peu mystérieux:  Au-delà des étoiles. Le paysage mystique de Monet à Kandinsky, se cache une exposition à voir absolument au musée d'Orsay du 14 mars 2017 au 25 juin 2017.
Elle réunit de nombreux tableaux de peintres connus ou moins connus et tente de s'interroger sur les liens entre la représentation du paysage et la recherche d'une spiritualité. La peinture de paysage est souvent réduite à la recherche du pittoresque, de la beauté mais s'il y avait autre chose de la part des peintres? Si en interrogeant la représentation du paysage, le peintre s'interrogeait  sur la place de l'homme dans le Cosmos, le sens de la vie, l'existence d'une transcendance et proposait à son tour au spectateur une réflexion sur ces thèmes?
L'exposition se découpe en grands thèmes illustrés par des peintres différents:
- le paysage narratif autour de Gauguin, Maurice Denis et Van Gogh
-le paysage contemplatif autour de Monet et de Klimt
-les paysages nocturnes
-les paysages de montagne autour de peintres nordiques
-les paysages de désolation autour de peintres nord-américains
- le paysage comme victime avec des peintures liées à la guerre
-les paysages visionnaires
Ainsi l'intérêt de l'exposition est à la fois de multiplier les axes de réflexion et de permettre au visiteur de retrouver des tableaux emblématiques comme les meules de Monet ou la nuit étoilée de Van Gogh ou de découvrir des peintres moins connus comme Charles Marie Dulac ou Fernand Khnopff.  Elle permet de comprendre comment progressivement les peintres se tournent vers l'abstraction et comment la peinture de paysage représente un jalon pour la peinture abstraite.
Quelques peintres de la Galerie Première Œuvre s'inscrivent dans la continuité de ces problématiques et s'interrogent sur le paysage comme lieu de mémoire pour Abelle Sauvat, comme confrontation avec les forces naturelles pour Yvonne Sabelete et Muriel Dorembus, comme recherche d'équilibre chez Sylvie Duval ou comme intime chez Isabelle Geoffroy Dechaume.

 

Musée d'Orsay: Au-delà des étoiles. Le paysage mystique de Monet à Kandinsky, du 14 mars - 25 juin 2017